le réseau multi-acteurs de la filière pro
Accueil > Vie du réseau > UNESCO

Michelangelo DRAGONE Pouilles Italie, Claire CORNU Provence France, Agustin PETSCHEN Minorque Baléares Espagne, Isabelle CHAVE Ministère français de la Culture, Laurent STEFANINI Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO, Eleni PANGKRATIOU Epire Grèce, Ada ACOVITSIOTI Provence France - Photo: ©Didier RESPAUD-BOUNY

La pierre sèche proclamée à l' UNESCO !

(NB: les mots soulignés renvoient à un téléchargement) 

Cette reconnaissance UNESCO est une caution morale forte : nous espérons ainsi que les responsables politiques prennent conscience des valeurs de cet héritage, non seulement des valeurs culturelles, pour la beauté de ses ouvrages et de ses paysages, mais encore des valeurs écologiques, comme modèles de pratiques pertinentes pour l'avenir de la planète et sociale pour des emplois locaux et nobles: les muraillers contribuent au développement durable de leur territoire. 

Quels défis suite à l’inscription à l’UNESCO ? 

Les représentants des 8 gouvernements impliqués dans le dossier UNESCO profiteront du XVII° congrès international pour la pierre sèche la Société scientifique internationale pour l'étude pluridisciplinaire de la pierre sèche (SPS) - Konavle (proche de Dubrovnick) Croatie du 2 au 4 octobre 2020 -  pour faire le bilan des actions conduites dans chacun des 8 pays pour promouvoir l'Art de la construction en pierre sèche. Les nouveaux pays souhaitant s'engager dans une candidature dite d'agrégation au dossier y seront bienvenus ! 

Le congrès sera précédé d'un atelier participatif du 28 Septembre au 1er Octobre 2020 pour rassembler les muraillers volontaires de tout pays sur un chantier de restauration bénévole d'un ouvrage en pierre sèche.

Programme et inscription auprès de DRAGODID 

L'appel à communication qui circulait depuis décembre et dont la date limite avait été préalablement fixée au 29 février 2020 est repoussée au 30 juin 2020. Comme celui-ci aura lieu dans 6 mois, en restant prudent mais néanmoins optimisme, le Comité d'organisation a pris l’option de poursuivre sa préparation. Espérons que cette pandémie cesse à l'automne et que la vie, les voyages et le travail reprennent normalement leur cours. 

Patrimoine culturel immatériel (PCI), de nouvelles candidatures pour rejoindre la "communauté" pierre sèche :

Lors du rassemblement annuel du Comité intergouvernemental PCI UNESCO en décembre 2019 à Bogota, Colombie,  deux nouveaux pays, l'Irlande et le Luxembourg ont confirmé leur volonté de rejoindre nos 8 pays*. Le Luxembourg se propose comme chef de file de cette deuxième vague de pays engagés dans la pierre sèche pour prendre en charge l'administration de cette candidature collective, de même que Chypre avait rempli ce rôle pour les 8 pays de la première vague. Souhaitons que l'Autriche et la Belgique qui s'interrogeaient également, avancent dans le même sens ! Et pourquoi pas d'autres, comme le Maroc ?

Ce dossier de candidature d'agrégation est notre seule chance pour modifier la rédaction de la définition contenue dans le dossier de 2017 : de l'avis de la FFPPS, la phrase  .../...en empilant les pierres les unes sur les autres.../.. est très mal choisie. En effet, un empilement est ce qu'on appelle  "un coup de sabre", c'est contraire à la stabilité et à la pérénité d'une maçonnerie. On empile des assiettes, pas des éléments de maçonnerie ! Le mot juste est /...en appareillant les pierres les unes sur les autres... /.  

A cette occasion, à Bogota, la SPS a été unaniment désignée comme coordinatrice de cette "communauté" internationale d'acteurs de la pierre sèche.

EN COURS Collecte de toutes les actions pierre sèche dans chacun des 8 pays 

Lorsque l'UNESCO attribue une distinction, il exige en retour d'être informé de l'usage qui en est fait par la communauté => Nous lui devons un bilan.

Partenaire de la SPS, la FFPPS s'associe pour une collecte nationale en France  qui viendra alimenter un bilan d'étape : merci de bien vouloir participer en remplissant le tableau de vos actions depuis 2018 (modèle ci-joint)   (voir modèle avec exemples) et de le retourner d'ici le 20 juin 2020 à clairecornuavignon@gmail.com

ou si vous préferez : L’ART DE LA CONSTRUCTION EN PIERRE SECHE :SAVOIR-FAIRE ET TECHNIQUES Enquête 2018-2020 sur la mise en œuvre du plan de sauvegarde

A l’initiative de la Suisse, s’est tenue à Bogota, le 10 décembre 2019, une réunion de travail consacrée au plan de sauvegarde de « L’art de la construction en pierre sèche », un an après sa proclamation à l'UNESCO. 7 Etats parties y étaient représentés sur les 8 (manquait l’Espagne), complétés par l’Irlande et le Luxembourg. Le tour de table a mis en valeur le manque de connaissances réciproques sur les actions menées dans chacun des autres pays. Une approche globale de la réalité des actions dans les 8 pays, compilées et organisées selon les grandes parties du plan de gestion déposé et reconnu en 2018, permettrait à l’évidence de fournir un bilan déjà très positif de la mise en œuvre effective des engagements pris vis-à-vis de l’UNESCO. Cette dimension d’archivage régulier des actions menées depuis novembre 2018, au-delà de son intérêt propre, sera d’ailleurs absolument nécessaire à court terme pour rendre avant le 15 décembre 2021 un rapport à l'UNESCO. Isabelle CHAVE Ministère de la Culture

EN COURS Collecte de vidéos pierre sèche 

Invitation du CIOFF  : Nous apprécierions que chaque section nationale puisse partager avec nous une vidéo présentant le patrimoine culturel immatériel qui a été reconnu par l'UNESCO. En plus de la vidéo, un court texte expliquant le phénomène et l'auteur / détenteur des droits d'auteur de la vidéo.  Le texte doit être en anglais, espagnol ou français. Veuillez partager les vidéos (via Wetransfer, Dropbox, Google Drive, etc.) ou les liens des vidéos (Youtube, Vimeo, etc.) et les textes à cultural-commission@cioff.org avant le 20 avril.

EN COURS Collecte de témoignages en période de pandémie de coronavirus (COVID-19)

Demande de Tim Curtis, Chef de Section du patrimoine culturel immatériel à l'UNESCO, Docteur en anthropologie culturelle: Le patrimoine vivant peut être affecté de différentes manières par la pandémie de coronavirus (COVID-19): il peut être menacé, restreint, adapté ou transformé entre autres. Dans le même temps, le patrimoine vivant peut contribuer à fournir une source de résilience, de solidarité et d'inspiration pour de nombreuses communautés en ces temps difficiles.

Dans ce contexte, nous aimerions connaître les expériences liées au patrimoine culturel immatériel pendant la pandémie. De quelles manières votre patrimoine vivant a-t-il été affecté par la crise? Comment vous ou votre communauté tirez-vous parti de votre patrimoine vivant pour faire face à la situation actuelle? Veuillez partager vos histoires.

Nous espérons que ces histoires contribueront à améliorer nos connaissances sur la sauvegarde du patrimoine vivant dans le contexte de la pandémie en cours et inciteront les communautés à apprendre les unes des autres et à partager leurs expériences.

Certaines expériences peuvent être partagées sur le site Web de la Convention de 2003 et à des fins de communication afin de contribuer à l'apprentissage continu et au partage d'informations sur le sujet. Nous vous remercions de votre contribution. 

 

Célébration de la reconnaissance UNESCO : 16 février 2019 à Saumane-de-Vaucluse, Provence

Sébastien GIORGIS Membre du Comité Scientifique International ICOMOS Paysages culturels, Thierry AUBERT Président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de région Sud PACA-Délégation de Vaucluse, Pierre GONZALVES Président de la Communauté de communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse et Président du CAUE84, le représentant du Préfet de Vaucluse, Pierre-Yves KERVENNAL Délégation française à l'UNESCO, Isabelle CHAVE Ministère de la Culture, Laurent STEFANINI Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO. Photo ©Didier RESPAUD-BOUNY:

 

Une journée de fête pour tous les acteurs de la pierre sèche rassemblés à l'occasion au Château de Sade à Saumane de Vaucluse, Provence, près de 200 personnes venant de toute la France et d'Europe !

Les discours d'Isabelle CHAVE Conservatrice en Chef du Patrimoine représentant le Ministère de la Culture et de Laurent STEFANINI Ambassadeur de France auprès de l'UNESCO représentant également Mechtild ROSSLER Directrice du Centre du patrimoine mondial à l'UNESCO, ont été chaleureux et trés encourageant pour poursuivre l'action !

     

Isabelle CHAVE                                       Michelangelo DRAGONE Président SPS, Isabelle CHAVE, le Maire et l'Ambassadeur                 Quelques membres de la SPS et de la FFPPS   Photos: ©Didier RESPAUD-BOUNY

Voir aussi les albums photos sur FaceBook:

https://www.facebook.com/pg/professionnelspierreseche/photos/?tab=album&album_id=1988600951445637

https://www.facebook.com/pg/pierreseche15/photos/?tab=album&album_id=1271106626371042

 

Réponse positive de l'UNESCO : 28 novembre 2018 à Port-Louis, République de Maurice

"L'Art de la construction en pierre sèche : savoir-faire et techniques" est reconnu par le XIIIème Comité intergouvernemental de sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel (PCI) de l'UNESCO. Revivez ce moment en visionnant la vidéo de l'adoption (durée environ 10' pour revivre l'évènement, regardez le passage depuis 2 heures. 8 minutes.16 secondes soit: "2.08.16" jusqu'à "2.18.26" , le sous-titrage en anglais s'obtient en cliquant sur le picto de gauche en bas à droite de l'écran) L'ampleur des applaudissements traduit l'enthousiasme en faveur de cette candidature.

  

Photos extraites de la vidéo UNESCO de la séance à Port Louis, Ile Maurice le 28 novembre 2018

Communiqué de presse de la SPS

Vidéo de remerciement sur YOU TUBE filmée à Punta Nati lors du XVIème Congrès international pour la pierre sèche de la SPS à Minorque, Baléares, Espagne en 2018: cette vidéo a été présentée à l'Ile Maurice au Comité intergouvernemental UNESCO lors de la proclamation ! 

Une belle aventure qui débute en France dès 2010 

NB: La Chambre de métiers et de l'artisanat de Vaucluse s'est attelé à créer une filière professionnelle pour la pierre sèche dès 2000. Son implication a notamment produit 2 distinctions nationales  (murailler  métier d'art rare par le Ministère de la Culture + murailler spécialité de maçon du patrimoine reconnu par 3 ministères) et 2 distinctions internationales (PCI UNESCO + Convention européenne du paysage du Conseil de l'Europe)

Réuni par la Chambre de métiers et de l'artisanat de Vaucluse, le 18 juillet 2011, un groupe français rassemblé à l'Abbaye de St Hilaire en Luberon, validait le projet auprès de Sylvie GRENET Ministère de la Culture et de Catherine VIRASSAMY Institut national des métiers d'art (INMA).

    

Thierry BOURCEAU, Catherine VIRASSAMY et Sylvie GRENET                   Abbaye St Hilaire, Ménerbes, Luberon, Vaucluse (84)                    Quelques uns des participants                     Photos: ©Claire Cornu

Préalablement, en juillet 2010, c'est dans les Monts de Vaucluse, que Catherine VIRASSAMY amena Francesca COMINELLI de la Mission inventaire des Métiers d'Art rares pour le Ministère de la Culture, visiter avec Claire CORNU de la Chambre de métiers et de l'Artisanat de Vaucluse, chantiers récents et sites patrimoniaux en pierre sèche, plus interviewer un artisan murailler, pour se rendre compte du savoir-faire et proposer son inscription dans la Liste nationale du Patrimoine culturel immatériel (PCI) de France . cf.Photo ci-dessous

Catherine VIRASSAMY, Francesca COMINELLI et l'artisan Photo: ©Claire Cornu 

Lors du XIIIème Congrès international pour la pierre sèche de la SPS en Sardaigne en 2012, la SPS le prenait en charge pour donner à cette candidature une dimension internationale (cf. circulaire SPS du 30 juillet 2012). Qui plus est, le Comité d’experts de l’UNESCO pour le PCI étant essentiellement composé d’anthropologues, il était recommandé d'adopter le jargon adéquat. La Secrétaire générale de la SPS Ada ACOVITSIOTI étant anthropologue, cela faciliterait la rédaction du dossier da candidature.  cf.Photo ci-dessous

 Ada ACOVITSIOTI, Michelangelo DRAGONE , Claire CORNU Photo: ©Didier Respaud-Bouny

 

Une candidature transnationale confiée à Chypre dès 2014 :

C'est à partir du XIVème Congrès international pour la pierre sèche de la SPS au Maroc en 2014 (coorganisé avec l'Université Chouaib Doukkali de El Jadida), que Sylvie Grenet du Ministère français de la Culture, suggèra qu'un autre pays que la France dépose cette candidature transnationale à l'UNESCO. 

  les congressistes visitent les tazzotas dans un paysage d'enclos lithiques de la plaine du Doukkala - photos©Didier Respaud-Bouny

La stratégie fut de confier le secrétariat du dossier au gouvernement de Chypre avec la collaboration de celui de la Grèce, Villi FOTOPOULOU Hellenic Ministry of Culture. Côté SPS, c'est donc Antonía THEODOSIOU, architecte-environnementaliste chypriote et Ioulia PAPAEFTYCHIOU, architecte grecque, qui prirent le relai avec Ada ACOVITSIOTI. 

 

* 8 gouvernements réunis pour la pierre sèche: septembre 2016 à Argostolie, île de Céphalonie, Grèce

Croatia: Umijeće suhozidne gradnje. Cyprus: Η τέχνη της ξερολιθιάς. France: L’art de la construction en pierre/s sèche/s. Greece: Η τέχνη της ξερολιθιάς. Italy: L’arte dei muretti a secco. Slovenia: Suhozidna gradnja. Spain (8 régions d'Espagne: Andalousie, Aragon, Asturies, Baléares, Catalogne, Estrémadure, Galice, Valence): Técnica constructiva tradicional de la piedra seca; Pedra en sec (Catalan); Técnica de construción tradicional de pedra seca (Galician).. Switzerland: Construire en pierres sèches (French), Trockenmauern bauen (German), Costruzione dei muri a secco (Italian), Construir mirs sitgs (Romansh).

Consultez le dossier entier sur "UNESCO" dans la rubrique "dossier 2018" - pays: "CHYPRE" et visionnez le film conçu à partir d'un patchwork de vidéos et de photos envoyés par les membres de la SPS.

    Photos: ©Claire Cornu

En 2016, à Argostoli dans l'ile de Céphalonie, Mer Ionienne, Grèce, en parallèle du XVème Congrès international SPS de la pierre sèche (co-organisé avec la Fondation de Céphalonie et d'Ithaque (IKI)), s'est tenue une réunion de travail  rassemblant les représentants UNESCO de chacun des 8 gouvernements pour concevoir ce dossier de candidature transnationale avec la SPS.

Ce dossier a ensuite été déposé par Chypre à l'UNESCO le 31 mars 2017. Le 12 octobre 2017 il était déclaré apte. En décembre 2017, il a passé le filtre du Comité technique UNESCO en Corée du Sud.  Le 28 novembre 2018, XIIIème Comité intergouvernemental UNESCO réuni à l'ïle Maurice l'adoptait.  

MERCI à tous ceux qui ont pris le temps d'écrire, en 2017, une lettre personalisée de soutien à cette candidature auprès de notre Ministère français de la Culture ou auprès de la SPS ou encore auprès de UNESCO Chypre, chef de file du dossier. Toutes vos lettres prouvent la diversité des acteurs attachés à la pierre sèche et leur diversité géographique. Une belle solidarité internationale pour la reconnaissance d'un savoir-faire ! 

NB: Usage du logo UNESCO

L’utilisation de l’emblème de la Convention de 2003 pour la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel est conditionnée par l’obtention d’un patronage :

Un patronage ne peut concerner qu’une activité ou un événement à durée limitée dans le temps (maximum de six mois).

Un site internet ne répond pas aux critères énoncés .

Toutefois, vous êtes autorisés à faire un lien vers la page officielle concernée du site internet de la Convention.

Par ailleurs, pour toute activité ou évènement que vous souhaiteriez organiser, merci de suivre la procédure de demande de patronage indiquée ci-dessus et à la soumettre dans un premier temps à la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Culture Sector - Partnerships, Communication, Meetings Unit - United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization - 7, place de Fontenoy F-75352 Paris 07 SP